Mieux vaut ronger ses plaquettes que son frein

31 janvier 2007



Bonjoire chers citoyens du troisième type. Cette semaine, on ouvre le bal avec les steaks rochelais avec une chanson -si je puis dire- de circonstance. Le premier qui me fait une remarque quant au cadrage hypo-subjectif-new-wave-qui-coupe-la-moitié-des-mecs et à l'éclairage polychromatique-one-shot-pourquoi-on-s'est-pas-bougé-avant-la-tombée de-la-nuit n'a sûrement pas compris que tout cela est voulu pour une lecture à un degré supérieur, tellement supérieur qu'il faudra quelques années pour trouver un mec qui le comprenne.

Cette semaine, aucun commentaire météo, d'autant plus que les 3/4 des flugonautes partage le même temps de sarthois que moi. Pour les autres, il a fait 30° et on s'est baignés tous les jours.

Voilà-voilà. Mesdames et Messieurs, Mademoiselle, Monsieur le ministre, rappelons-nous ensemble la phrase de Richie Cunningham: Waaah Fonzy, qu'est-ce que t'as la classe! Bon, c'est pas le tout, il faut que je me déhanche dare-dare sur le revival disco que sont les scissors sisters. Amusez-vous bien jusqu'à mercredi prochain, avec en guest star -peut-être- Chandler Star et Annick Noah.

2 Commentaires :

  • A 4:16 PM, Anonymous H sale loutre a dit …

    ça fait du bien de voir les jingle évoluer c'est cool!
    Mais que ce cache derrière cet anagramme indescriptible? hin hin hin

     
  • A 6:09 PM, Blogger Clément a dit …

    Tu devrais essayer le même clip un jour de pluie, un jour ou il fait froid, les pied dans l'eau et le même cadrage... Ca ferait encore plus authentique (du point de vue artistique au moins, car j'imagine ce n'est pas du tout une question de budget) :D

     

Enregistrer un commentaire

<< Accueil