Non, nous ne nous désolidariserons pas!

09 avril 2008


Chers voyageurs des insondables tourments de l’âme Himolette, bonjoire et bienvenue. Cette semaine, un peu de hip-hop pour que l’on shake du booty dans les kasbah avec une reprise du fameux « no diggity » des Blackstreet. Dr Dre nous excusera d’avoir supprimé son featuring, il a été jugé ici hors de propos, vu que le Rilsoul n’est pas Dr Dre et de surcroit ne possède pas le même nombre de pieds.

L’actualité de la semaine a du être chargée, compte-tenu que même moi j’en ai eu quelques échos. Je pensais au magnifique symbole de la flamme olympique qui, contrairement à ses convoyeurs, n’a pas eu chaud, elle (cette boutade est suffisamment complexe pour se passer de vos commentaires). Après moult discussions dans divers cercles amicaux et professionnels, force est de constater que ces actions en amusent plus qu’elles n’en fâchent. J’avoue que je fais partie des premiers. Eh oui, je n’arrive pas à voir le truc d’espoir et de fraternité dont parlent les présentateurs aux cérémonies d’ouverture. J’ai plutôt tendance à voir des athlètes qui seront prêt à se foutre sur la tronche en dehors de toutes proportions pour avoir une médaille (j'aurais bien dit "petite" médaille histoire de faire genre-style, mais c'est quand même une médaille maousse-costoballe comme on dit chez nous). Cela dit, comme beaucoup d’entre nous, je regarderai les JO, je serais hyper fier quand un mec gagnera un truc et je dirais « on » pour parler des athlètes français. Et le Tibet sera toujours pas libre.

Sapristi, ce billet d’humeur, s’il n’a fais avancer l’humanité d’un pouce, il ne l’a pas fait régresser pour autant. C’est déjà ça. Mes petites omelettes au gruyère, un gros bisou et à mercredi. Dédicace à l’homme né un 7 avril. Une bouteille à qui me rappelle à qui qu'il est çui-là, d'anniversaire.

PS: tel de picsou magasine, un jeu avec le numéro de cette semaine!! Dites le titre à voix haute d'une traite, bien, et du premier coup. Alors, peut-être aurez-vous le droit à une splendide récompense.

3 Commentaires :

  • A 12:45 PM, Anonymous valérie a dit …

    Ouais bah, on peut peut être rire des choses graves, mais on a aussi le droit d'agir...ou peut être d'y réfléchir. La situation actuelle n'est pas drôle, je trouve.
    P.S. : 7, c'est un chiffre nase, ca rappelle les péchés capitaux. Mauvais chiffre par rapport, au hasard, à 4 qui est le nombre des mousquetaires ou de feuilles qu'il faut sur un trèfle pour avoir de la chance... Enfin, moi, ce que j'en dis !

     
  • A 2:16 PM, Blogger Clément a dit …

    Je propose que les athlètes en lutte pour la liberté courrent et laissent leur médailles aux chinois comme Sarthe avait refusé le prix Nobel. Au final, les sportifs aux idéaux plus forts que l'appât de l'or se compteront sur les doigts d'une fesse.

    Cette histoire fait distribuer plus d'exemplaire de métro, anime les machine à café et vendre des T-shirt : FREE TIBET et c'est déjà bien.

     
  • A 11:54 AM, Anonymous Valérie a dit …

    Non, pas aux chinoix mais aux tibétains... ou à amnesty international...
    et puis pour le Nobel, c'est Sartre.
    Pour l'autre orthographe, c'est les rillettes de mouton qu'elle a refusé, et je sais pas si ca a fait beaucoup de bruits. Si tu connais ce cher département ! ;-)

     

Enregistrer un commentaire

<< Accueil