Oups...

21 juillet 2008

Bonjoire à tous, et bienvenue chez tata John pour la suite du feuilleton des vacances. Il ne vous a pas echappé que je suis une grosse loque et que, à l'insu de mon plein gré, ma fréquence de publication a été divisée par 2 depuis quelques semaines, quoique je continue à faire come si de rien n'était. Aussi acceptez mes plus basses excuses, notamment  à toi, cher anpnyme qui ne manqua pas de me faire remarquer ma loquitude dans un petit comment. Revenons aux choses sérieuses avec le clip de "Mon pays mou", hommage à ma cher Sarthe, terre des Sang de Bourbe que je n'ai pas revu depuis un bail maintenant. Aussi je dédicace cette petite chanson à tous les snamois et tous les bleussois, bien sûr.

La grisaille étant là, je me lance dans un deuxième paragraphe. Je me rends compte à quel point celui-ci est lié aux caprices de mon imagination reliée directement à la télé. En effet, étant à perpete-les-ouailles, je suis privé de télé, télé francophone j'entends. La dernière nouvelle que j'ai eu étant la libération de la mère Ingrid. Ou suis-je donc? Un indice: sur la terre natale de Freddy Mercury, un des plus grands chanteurs de l'univers s'il en est. On pourrait croire que c'est une fierté pour le pays qu'il l' vu naître d'avoir eu un tel citoyen. Eh bien pas du tout, c'est limite tabou. Comme je pense aux fainéants, je vous donne la réponse tout de suite, il est né à Zanzibar, une île de la Tanzanie, en dessous du Kenya. Si j'avais eu le courage de regarder une carte, j'aurais sûrement vu que c'est en-dessous de l'équateur, et donc nous sommes en plein hiver. Bon, l'hiver ici n'est pas franchement le même qu'en France, déjà parce qu'il n'y a aucune remontée mécanique, ensuite parce que ce n'est pas Noël, néanmoins, une nuit, j'ai du mettre un pull. Je suis parti pour faire du Bagpacking, comme on dit, c'est à dire tout seul avec un sac à dos pour rencontrer les habitants, voir les paysages, partager des choses extraordinaires et pouvoir faire rêver les filles avec ces aventures quand je rentrerai de ce périple. Seulement, ayant été fort bien accueilli je ne me détache de mon confort qu'avec regrets pour faire ces excursions et me rend compte de l'indicible réalité: je ne suis pas Livingstone et je suis du genre à soupirer lamentablement quand je constate que l'eau chaude ne marche pas ou bien que le chariot du maidman a une roue qui couine. D'ailleurs, je vous prie de m'excuser, il faut que j'aille me plaindre, la télé satellite de l'hôtel est tombée en panne et si je n'y vais pas maintenant, j'arriverai en retard pour apprendre le tout nouveau crazy sign et j'aurais l'air teubé à la prochaine soirée bikini.

Chers flugonautes, continuez à passer de bonnes vacances et à vous amuser comme des petits fous. Dédicace de la semaine pour Guillaume, parce que ce serait bien le monde à l'envers s'il n'avait pas eu la sienne. A la chaine-pro.


2 Commentaires :

  • A 12:07 PM, Anonymous Bruja a dit …

    Sais-tu que les sorcières aussi aiment rêver... Ici le temps est magnifique.Je sais que tu sais que nous savons qui je suis! Un bisou où tu veux quand tu peux...

     
  • A 10:22 PM, Anonymous Anonyme a dit …

    Ugh !
    c'est encore l'anonyme qui couine.
    Ben alors tonton jon ? P'tain d'bordel s'passe quoi ici ?
    T'as pris le rythme on dirait....
    A tobien

     

Enregistrer un commentaire

<< Accueil